Bienvenue sur le site de référence des professionnels du spectacle et des acteurs culturels

Découvrez nos parutions et l'actualité professionnelle du monde du spectacle.
Il est 04:11 à l'Espace Icare
Home À la une InfosScènes Festival d’Avignon 2018, questions de genres
buzz twitter facebook
PDF Imprimer Envoyer
InfosScènes

Festival d’Avignon 2018, questions de genres

Lors de la 72e édition du Festival d’Avignon, 45% des porteurs de projets seront des femmes, un chiffre jamais atteint, se félicite Olivier Py, le directeur. Il annonce aussi 70% de «primo-arrivants», soit 36 artistes qui n’étaient jamais venus au festival. La question du genre traversera cette édition, avec les créations de Gurshad Shaheman ou Didier Ruiz. Le spectacle d’ouverture, Thyeste, mis en scène par Thomas Jolly dans la cour d’honneur, questionnera la place des enfants, de même que l’Iranien Amir Reza Koohestani. La chorégraphe andalouse Rocío Molina interrogera son désir de maternité, Phia Ménard le patriarcat et l’Égyptien Ahmed El Attar le machisme. L’homosexualité sera abordée par Milo Rau, la famille par le Néerlandais Ivan van Hove. 48 spectacles sont programmés (dont 8 Sujets à Vif), soit 35 créations et 26 coproductions.

Le budget et les subventions publiques sont stables, respectivement à 13 millions et 7,2 millions d’euros, avec un festival réduit de deux jours (du 6 au 24 juillet). Près de 113 200 billets seront mis en vente le 9 juin pour 225 levers de rideau. 112 000 places avaient été vendues l’an passé. Le Festival d’Avignon investira deux nouveaux lieux : la structure éphémère de l’Opéra Confluences et la Scierie. Ce dernier est un ancien entrepôt qui sera entièrement aménagé et équipé pour recevoir du public et les deux spectacles d’Olivier Py, Pur Présent et Antigone. Jusqu’ici utilisé par le Festival d’Avignon, le complexe socioculturel de la Barbière, dans les quartiers sud d’Avignon, devrait rejoindre le Festival Off. Hamid Boudehedj, responsable du complexe, confie que le lieu va être équipé et que les tarifs pour les compagnies devraient bientôt être validés par la Ville, propriétaire du bâtiment.

NICOLAS DAMBRE

(En partenariat avec La Lettre du Spectacle du 13 avril 2018)

Légende photo : Grito Pelao, Rocío Molina. Crédit photo : D. R.