Bienvenue sur le site de référence des professionnels du spectacle et des acteurs culturels

Découvrez nos parutions et l'actualité professionnelle du monde du spectacle.
Il est 14:22 à l'Echangeur à Bagnolet
Home À la une InfosScènes Cité du théâtre : rapport favorable de Brigitte Kuster
buzz twitter facebook
PDF Imprimer Envoyer
InfosScènes

Cité du théâtre : rapport favorable de Brigitte Kuster

La députée Brigitte Kuster (Les Républicains), rapporteuse de la mission culture du projet de loi de finances 2018, a consacré son rapport au projet de Cité du Théâtre à Paris. Il s’agit de transformer le site Berthier pour y accueillir le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, moderniser la salle de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, ouvrir deux salles modulables (600 et 250 places) pour la Comédie-Française et déménager les ateliers décors utilisé par l’Opéra national de Paris sur son site de Bastille. Seront aménagés à Bastille une salle de 800 à 900 places et des ateliers sur les espaces délaissés. L’ensemble était estimé à 59 M€ pour Bastille et 86 M€ pour Berthier. Brigitte Kuster y est favorable, souligne la cohérence historique, artistique et fonctionnelle du projet. Il «rendra possibles des synergies créatrices», assure-t-elle, contribuera au «rayonnement du théâtre français». L’objectif est une fréquentation de 200 000 personnes par an. Les difficultés se situent d’abord au niveau du calendrier puisque les chantiers de Berthier et de Bastille sont liés. Pour ce dernier, la consultation des entreprises est programmée en 2019. Il y a ensuite des contraintes de sécurité car la Cité Berthier  donnera sur les nouveaux locaux de la Cité judiciaire de Paris : restrictions de circulation, contrôle d’accès... Se pose encore la question de la gestion de l’espace Berthier entre trois institutions indépendantes. Brigitte Kuster propose un groupement d’intérêt public.

Du côté du financement, le projet de budget 2018 inscrit 27 millions d’euros en autorisations d’engagement et 7 M€ en crédits de paiement. Il restera 136,5 M€ à prévoir d’ici 2023. La vente par France Domaine des locaux «non historiques» du conservatoire devrait rapporter 20 M€ dont la moitié serait versée au projet. Le ministère de la Culture compte sur 10 M€ venus du mécénat. Brigitte Kuster conseille d’associer la Ville de Paris, même si elle ne croit guère à sa contribution financière. Elle affiche un espoir modéré en ce qui concerne la Région Île-de-France, mais n’évoque pas de recours au privé, affirmant une continuité républicaine pour un investissement destiné à des institutions nationales basées dans la capitale, projet qui n’a guère suscité de débats dans la profession.

YVES PERENNOU

(En partenariat avec La Lettre du Spectacle du 17 novembre 2017)

Légende photo : Brigitte Kuster. Crédit photo : D. R.