Bienvenue sur le site de référence des professionnels du spectacle et des acteurs culturels

Découvrez nos parutions et l'actualité professionnelle du monde du spectacle.
Il est 00:34 à l'Espace Boris Vian
Home À la une InfosScènes Arts de la marionnette : le label confirmé
buzz twitter facebook
PDF Imprimer Envoyer
InfosScènes

Arts de la marionnette : le label confirmé

La ministre de la culture Françoise Nyssen a confirmé la création d’un label «centre national de la marionnette», le 15 septembre, à l’occasion de sa visite à la nouvelle école nationale supérieure des arts de la marionnette de Charleville-Mézières (Esnam). Ce label pourra être attribué à des structures axées sur la création et la diffusion, comme des scènes conventionnées ou des lieux de compagnonnage marionnette notamment. Les associations Latitude Marionnette et Themaa espèrent une mise en place dès l’année prochaine, sans période de préfiguration, et un engagement de l’état à 250 000 euros minimum par structure. Pour de nombreux acteurs de la marionnette présents à l’occasion du Festival mondial des théâtres de marionnettes, cette annonce confirme la reconnaissance par l’état de la place de la marionnette et de ses formes associées dans les arts vivants. «En donnant plus de moyens dans le cadre d’un label, cela participe à rendre plus visible la création et la diffusion, souligne Katy Deville, metteuse en scène de la compagnie Théâtre de Cuisine, aux côtés de Christian Carrignon. C’est très important, notamment pour appuyer les jeunes artistes.» Des questions restent en suspens : s’il serait nécessaire pour les lieux labellisés d’apporter un soutien majoritaire à trois productions issues des arts de la marionnette par an, au minimum, aucune indication n’est donnée sur les montants à engager. Alors que de nombreux artistes revendiquent la transdisciplinarité de leur création, la profession ne semble pas craindre le risque d’un enfermement dans les lieux labellisés. Les associations représentatives du secteur comme les directeurs de lieux imaginent déjà des partenariats possibles entre structures afin de renforcer l’écosystème de la marionnette, articulé entre centres nationaux et autres lieux compagnies, scènes conventionnées qui n’obtiendraient pas le label.

TIPHAINE LE ROY

(En partenariat avec La Lettre du Spectacle du 22 septembre 2017)

Légende photo : Oscyl, création chorégraphique associée à des sculptures, d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, au Festival mondial des théâtres de marionnettes.

Crédit photo : Laurent Philippe