Bienvenue sur le site de référence des professionnels du spectacle et des acteurs culturels

Découvrez nos parutions et l'actualité professionnelle du monde du spectacle.
Il est 00:36 à l'Espace Boris Vian
Home À la une InfosScènes Vers un label national pour la marionnette
buzz twitter facebook
PDF Imprimer Envoyer
InfosScènes

Vers un label national pour la marionnette

 

A Charleville-Mézières le 3 février, la ministre de la Culture, en visite sur le chantier de l’école nationale supérieure des arts de la marionnette, a promis la création d’un label national pour les arts de la marionnette. Elle a détaillé son plan de soutien en faveur du secteur. Sur la saison 2016-2017, le ministère de la Culture a octroyé 800 000 € de plus que les 5 millions d’euros annuels au secteur. Ce supplément se décline en 200 000 € aux compagnies et aux équipes artistiques conventionnées, 195 000 € aux lieux de compagnonnages dirigés par des artistes, 185 000 € aux scènes conventionnées et autres lieux, 149 000 € à l’école nationale supérieure des arts de la marionnette, 80 000 euros au Festival mondial des théâtres de marionnettes. Les associations Latitude Marionnette et Themaa applaudissent : «Cette reconnaissance institutionnelle devrait garantir dorénavant la pérennité de l’intervention du ministère de la Culture, tant auprès des équipes artistiques que des structures engagées dans l’accompagnement, la production et la diffusion des arts de la marionnette.» La porte semble donc ouverte pour des candidatures au titre de pôle national des arts de la marionnette. Plusieurs lieux phares pour les arts de la marionnette avaient été mis en avant dans l’étude réalisée par Lucile Bodson, rendue publique en décembre. Y figurent notamment le TJP à Strasbourg centre dramatique national, la scène nationale de Château-Gontier (53), le théâtre Mouffetard à Paris et une quinzaine de festivals dont quatre sont au coeur du projet de la structure : le Festival mondial des théâtres de marionnettes à Charleville-Mézières (biennal), Marionnettissimo à Toulouse, Mima à Mirepoix (09), Récidives à Divessur- Mer (14) adossé au Cream. Huit lieuxcompagnies sont également listées dans l’étude : Le Bouffou Théâtre à La Coque à Hennebont (56), Sylvie Baillon et éric Goulouzelle – TDS-CPV à Amiens (60), Charlot Lemoine - le Vélo Théâtre à Apt (84), Joëlle Noguès et Giorgio Pupella - Odradek à Quint-Fonsegrives (31), David Girondin- Moab et Angélique Friant - Le Jardin Parallèle à Reims (51), François Lazaro - Le Clastic Théâtre à Clichy (92), le Théâtre à Mains nues à Paris et la Nef dirigée par Jean-Louis Heckel à Pantin (93). Enfin, 9 scènes sont conventionnées pour la marionnette : Le Passage, à Fécamp (76), l’Espace Jean Vilar, à Ifs (14), le Théâtre Jean Arp à Clamart (92), l’Espace Jéliote à Oloron-Sainte-Marie (64), le Théâtre Gérard Philipe à Frouard (54), L’Hectare, à Vendôme (41), le Théâtre, à Laval (53), Le Théâtre de Bourg-en-Bresse (01), Le Théâtre du Cloître, à Bellac (87).

Yves Pérennou

(En partenariat avec La Lettre du Spectacle du 17 Février 2017)